Franfinance 2015 : l'humanité face au climat

Le 16 avril a eu lieu la 5e édition du colloque francophone Franfinance, organisé par la chaire des langues vivantes de l'Université de finance, avec le soutien de l'Ambassade de France en Russie. Elle était consacrée à « L’humanité face au climat : aspects sociologiques, économiques et politiques ».

La journée a été ouverte par Mme SEDOVA, responsable de la chaire des langues vivantes, qui a salué également le travail de Mme KOZARENKO dans la préparation de ces journées. M. ROGGE, deuxième conseiller de la chancellerie en charge des questions multilatérales, a ensuite présenté brièvement le contexte et les enjeux de la Conférence Paris Climat 2015. Mme TELLIER, attachée de coopération pour le français, a salué cette belle initiative qui révèle que le français, en Russie, est bien une langue de communication, ainsi qu'une langue de recherche qui permet de s'ouvrir à d'autres questionnements, de se confronter à la pensée autre et de construire un dialogue interculturel entre France et Russie. M. CHENESSEAU, vice-président de la Chambre de commerce et d’industrie franco-russe, a souligné l’importance des enjeux climatiques pour les entreprises françaises. M. SOUMAROKOV, doyen de la Faculté des Relations économiques internationales, a rappelé l’importance des relations franco-russes et formulé le souhait qu’elles survivent à la crise politique contemporaine. Il a souligné que la journée Franfinance est le seul événement scientifique organisé par l'Université dans une autre langue que l'anglais. M. PLISSETSKIÏ, directeur de la chaire d’Économie régionale et de géographie économique, a souligné l’importance de la problématique climatique, y compris pour la Russie, en insistant sur la situation de l’Arctique. M. TARABRINE, chef du Département des relations internationales, a rappelé les nombreux accords de coopération qui lient l’université de finance à des universités françaises et insisté sur les opportunités scientifiques et universitaires qui s’ouvrent aux étudiants francophones.

Plus de quatre-vingt jeunes ont ensuite présenté leurs exposés dans diverses sections parallèles. Outre les étudiants de l’Université de finance, ont participé des étudiants de l’École des hautes études en sciences économiques de Moscou, de l’École Supérieure d’économie de Perm, de l’Université pédagogique d’État de Moscou, des jeunes du Lycée français de Moscou, préparés par leurs enseignants de biologie et du Pensionnat de jeunes filles près le Ministère de la Défense.

L'ensemble des propositions a révélé que la jeunesse russe est consciente que le réchauffement climatique fait perser de graves menaces sur l'avenir de l'humanité. Si les causes de ce réchauffement sont principalement de nature humaine, les remèdes le sont aussi. Tel est bien l'un des souhaits formulés par le sorganisateurs de la Conférence Paris Climat 2015 : donner force de proposition à la jeunesse, pour qu'elle invente son propre avenir. l'Institut français de Russie est très heureux que la langue frnaçaise ait pu servir de laboratoire à la jeunesse russe et francophone pour élaborer des pistes de réflexion afin d'envisager une nouvelle économie.

Poursuivez le débat sur le site francophone de l'Université de finance !

 

CLIMAT - "Tout le monde est mis au défi !" Le 16 avril, un colloque sur les sociétés humaines face au défi climatique a été organisé à l'Université de finance près le gouvernement de la Fédération de Russie. Il a donné l'occasion à plus de 80 jeunes de faire du français une langue pour penser le monde d'aujourd'hui et construire celui de demain. Nous sommes tous concernés par le changement climatique et les menaces qu'il fait peser sur notre environnement. Réagissons !

Posted by Francomania Russie on samedi 18 avril 2015