Concert de Karine Deshayes dans le cadre de l'abonnement №44: Musique de chambre France-Russie

Vendredi
9 mar 18
19.00
Moscou
Salle de concert Tchaïkovski
Musique

Karine Deshayes (mezzo-soprano)
Dominique Plancade (piano)
Borodin Quartet:
Ruben Aharonian, premier violon depuis 1996.
Sergueï Lomovsky, second violon depuis 2011.
Igor Naidin, alto depuis 1996.
Vladimir Balshin, violoncelle depuis 2007

Au programme:

Gabriel Fauré
"Les roses d’Ispahan" Op.39, "La rose" Op.51, "Le parfum impérissable" Op.76
Barcarolle № 1 a minor Op.26   
"Claire de lune" Op.46, "Mandoline" Op .58,  "Le réveil" Op.7
"La bonne chanson" Op.61 - 3 parties du cycle vocal

P.I. Tchaïkovski
Quatuor à cordes № 1 en ré majeur Op.11

Ernest Chausson
"Chanson perpétuelle" Op.37

Acheter des billets

KARINE DESHAYES

Après de brillantes études musicales, élève de Mireille Alcantara et ayant bénéficié des conseils de Régine Crespin, Karine Deshayes rejoint tout d’abord la troupe de l’Opéra de Lyon où elle interprète, entre autres, Cherubino, Stéphano et surtout son premier rôle rossinien, Rosina.

Sa carrière se développe alors rapidement. Elle est invitée sur toutes les grandes scènes françaises, d'Avignon, de Lyon, de Strasbourg, de Marseille, de Toulouse, de Tours, d’Orange, de Bordeaux… et régulièrement à l’Opéra de Paris où elle remporte de grands succès dans les rôles rossiniens d'Angelina, de Rosina, d'Elena, mais également de Poppea dans L’"Incoronazione di Poppea" de Monteverdi, de Sesto ("Giulio Cesare" de Haendel), de Romeo ('I Capuleti e I Montecchi') et les rôles mozartiens de Cherubino et de Dorabella. C’est également à l’Opéra de Paris qu’elle aborde pour la première fois le rôle de Carmen et qu’elle y reprend celui de Charlotte dans "Werther".

Karine Deshayes se produit également sur les grandes scènes étrangères: au Festival de Salzbourg ("Die Zauberflöte" sous la direction de Riccardo Muti), au Teatro Real de Madrid, au Liceu de Barcelone (dans le rôle-titre de "Cendrillon" de Massenet). Elle est invitée par le Metropolitan Opera de New-York où elle interprète le rôle de Siebel, puis Isolier dans le "Comte Ory" et plus récemment, Nicklausse dans les "Contes d’Hoffmann" dirigé par James Levine. Elle y est encensée par les critiques New-Yorkais. L'Opéra de San Francisco la découvrira sous les traits d'Angelina dans la "Cenerentola".

Par la suite, elle s'imposera pour la première fois le rôle de Donna Elvira à l’Opéra de Paris. Le public et la critique seront unanimes. En concert, elle incarne magnifiquement Elisabetta dans "Maria Stuarda" de Donizetti à l’Opéra d’Avignon.

Le vaste répertoire de Karine Deshayes lui permet de se produire régulièrement en concert et en récital sous la direction de chefs tels qu’Emmanuel Krivine, David Stern, Lorenzo Viotti, Daniele Rustioni, Josep Pons, Kurt Masur, William Christie, Bruno Campanella, Roberto Abbado ou encore Hervé Niquet, et avec des artistes tels que Philippe Cassard, Renaud Capuçon, Dominique Plancade, Nicolas Angelich, l’Ensemble Contraste, le Quatuor Ebène, le Mahler Chamber Orchestra…

Pour la seconde fois, Karine Deshayes a été nommée "Artiste Lyrique de l’année" aux Victoires de la musique en 2016.

Récemment, elle remporte un grand succès dans le rôle d’Adalgisa ("Norma") au Teatro Real de Madrid puis dans celui de Charlotte dans une version de concert de Werther au Tchaïkovsky Concert Hall de Moscou. Elle aborde le rôle de Concepción (version concert de L’"Heure Espagnole" à l’Auditorium de Bordeaux), le rôle-titre d’Armida de Rossini dans lequel elle triomphe à l’Opéra de Montpellier ainsi que celui d’Alceste à l’Opéra de Lyon. Elle est également Roméo ("I Capuleti e i Montecchi") à l’Opéra de Marseille. En concert, elle se produit entre autres au Festival de Saint-Denis dans le Stabat Mater de Rossini puis au Festival Radio France et Montpellier dans le rôle d’Elvira ("I Puritani").

Cette saison, Karine Deshayes abordera le rôle de Marie de l’Incarnation ("Dialogues des Carmélites") au Théâtre de la Monnaie et le rôle-titre de Semiramide à l’Opéra de Saint-Etienne. Elle interprétera également le rôle de Stéphano ("Roméo et Juliette") au Metropolitan Opera de New York et le rôle-titre de Cenerentola en version concert au Théâtre des Champs-Elysées.

Récompenses:

    2001 : Premier prix du concours « Voix d'or ».

    2002 : Premier prix du concours « Voix Nouvelles ». Révélation 'artiste lyrique' des Victoires de la musique classique.

    2011 : Victoire de la musique classique de la meilleure artiste lyrique.

    2016 : Victoire de la musique classique de la meilleure artiste lyrique.

DOMINIQUE PLANCADE

Dominique  Plancade  obtient  le Premier  Prix  de  piano et  de  musique  de  chambre  au  Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans les classes de Pascal Devoyon, Christian Ivaldi et Alain Planès et complète sa formation en suivant les cours d’accompagnement de Jean Koerner. En  1992,  il  fonde  avec  la  pianiste  Laura  Fromentin,  le  Duo  Fromentin–Plancade  (quatre  mains/deux pianos). Le  Duo  se  perfectionne  aux  côtés  de  Christian  Ivaldi au  Conservatoire  National Supérieur  de  Musique  de  Paris. Lors  de  master-classes,  ils recueilleront  de  précieux  conseils  auprès  de  maîtres  tels  que  Léon  Fleisher,  György  Sebök  ou encore Ralph Gothoni.  La  maison  de  disque  EMI LASSICS  les  remarque  lors  d’un  concert  et  les  invite  à  enregistrer leur premier disque. Plébiscité  par  la  critique  en  France  et  en  Europe  et  récompensé  d’un  ƒƒƒƒ  de  Télérama,  le  Duo Fromentin–Plancade  débute  alors  une  belle  carrière à  travers  le  monde.  Que  ce  soit  avec orchestre ou en récital, le duo gagne l’enthousiasme du public. Parallèlement  à  cette  collaboration,  Dominique  Plancade  est  un  partenaire  de  musique  de  chambre recherché  par  ses  pairs.  Il  se  produit  avec Tabea  Zimmermann,  Nobuko  Imai,  Gilles  Apap,  Nemanja Radulovic, Sergueï Katchatrian, Laurent Korcia, Gérard Caussé, Christian Ivaldi, Marielle Nordmann, Isabelle  Faust,  Saschko  Gawriloff,  Régis  Pasquier, Patrice  Fontanarosa,  Roland  Pidoux,  Jérôme Pernoo et Karine Deshayes. Invité des grands festivals comme La Folle Journée, la Roque d’Anthéron, la Chaise Dieu, le festival de la Vézère, le Piano à Auxerre, le Festival de Radio France et de Montpellier, les Musicades de Lyon, le festival de  St  Riquier,  Les  Grands  Crus  Musicaux,  Les  Nuits Musicales  du  Suquet,  Les  Flâneries  Musicales d’Été  de  Reims et le festival  George  Enescu  de  Manheim... Dominique  se  produit  également  dans  de prestigieuses salles telles que le Musée d’Orsay, la Cité de la Musique, le Théâtre des Champs-Élysées à Paris, l'Izumi Hall à Osaka, le Tonhalle à Zürich, le Kolarac Hall à Belgrade, le Mégaron d’Athènes, le Palais des Beaux-Arts à Bruxelles... et mène une carrière de  concertiste au Japon.

Dominique Plancade est régulièrement invité sur les ondes de France Musique, de France Culture, de France Inter ainsi que sur les radios étrangères.

QUATUOR BORODINE

Quatuor à cordes soviétique fondé en 1944 par des étudiants au Conservatoire de Moscou autour de l'altiste Rudolf Barchaï et du violoniste Rostislav Dubinsky. C'est actuellement le plus ancien quatuor à cordes encore en activité.

Le quatuor s'est produit avec de nombreux partenaires dont Sviatoslav Richter, Emil Guilels, David Oïstrakh, Mstislav Rostropovitch, ou Elisso Virsaladze. Par ailleurs, il est reconnu comme l'héritier du « jeu de Chostakovitch ».

 

 

Adresse : 
Triumfalnaya ploshchad 4