CONCERT DU QUATUOR DE SAXOPHONES HABANERA DANS LE CADRE DU FESTIVAL « RE:FORMERS »

Lundi
4 oct 21
19.00
Moscou
Salle de concert « Zaryadye »
Musique

Christian Wirth, saxophone soprano
Sylvain Malézieux, saxophone alto
Fabrizio Mancuso, saxophone ténor
Gilles Tressos, saxophone baryton

Amateurs de territoires musicaux peu fréquentés, les musiciens du quatuor Habanera cheminent depuis 1993 au gré des rencontres artistiques. Sans à-priori, ils naviguent sur différentes scènes, de la création contemporaine aux répertoires et transcriptions insolites, de la musique du monde jusqu’aux musiques improvisées.
 
Après leurs études instrumentales dans la classe de Claude Delangle au C.N.S.M.D de Paris, Fabrizio Mancuso, Sylvain Malézieux, Gilles Tressos, et Christian Wirth intègrent la classe de musique de chambre de Lazlo Hadady et Michel Moraguès. Récompensé par un Premier Prix de musique de chambre en 1995, le Quatuor Habanera est admis en 1996 dans le cycle de perfectionnement de cet établissement et se constitue ensuite un palmarès rare de 8 Premiers Prix Internationaux de musique de chambre (Bordeaux, Sanguinetto, Düsseldorf, Osaka).
  
Les musiciens du Quatuor habanera se sont rassemblés avec le projet de renouveler l’image et le son du quatuor de saxophones. Ils ont ainsi développé de nombreux projets autour de la création, notamment autour du répertoire contemporain. Sur la trentaine d’œuvres (de G. Ligeti, F. Tanada, F. Levy, A. Markeas, P. Leroux, B. Mantovani…) crées par le Quatuor Habanera, la plupart figure maintenant dans le répertoire de nombreux ensembles à travers le monde. György Ligeti, les a notamment autorisé à jouer une version des Six bagatelles pour quatuor de saxophones.

Par ailleurs, musiciens classiques sans queue de pie, ils souhaitent désacraliser le concert classique en convoquant lors d’une même soirée Bach et Steve Reich, Dvorak et Ligeti, notamment grâce aux très nombreuses transcriptions qu’ils ont réalisées ou suscitées. Ces dernières années, Ils ont initié de nombreuses rencontres avec des artistes aux univers très différents. Louis Sclavis, Michel Portal ou David Krakauer ne s’y sont pas trompés, mêlant leurs improvisations aux solides charpentes du quatuor. Le quatuor Habanera découvre et explore en compagnie de Benjamin Lazar de nouvelles formes artistiques alliant musique et théâtre (spectacle Comment Wang-Fô fut sauvé de Marguerite Yourcenar, sur une musique d’Alain Berlaud).

Billets.

Adresse :