Exposition : "Trois vies d'Agnès Varda"

Vendredi Mercredi
12 avr 19 22 mai 19
Moscou
Multimedia Art Museum
Exposition

Venez rendre un dernier hommage à Agnes Varda, grande dame de la culture, pionnière de la Nouvelle Vague, décédée le 29 mars 2019 à l'âge de 90 ans, à l’occasion de l’ouverture de l’exposition de ses photographies « Trois vies d’Agnès Varda » à Multimedia Art Museum, dans le cadre de la biennale "Mode et style dans le photographie".

Les trois vies d’AGNÈS VARDA

Photographe

Dans les années 50, en autodidacte, Agnès Varda devient photographe pour le Festival d’Avignon puis au Théâtre National Populaire de Jean Vilar, avec Gérard Philipe, Jeanne Moreau, Philippe Noiret... La promotion et la notoriété du TNP font celle d’Agnès comme photographe de théâtre mais elle fait aussi des photographies personnelles ignorées, des compositions ou des portraits, souvent d’artistes. Elle expose le résultat de ses essais et de ses travaux dans la cour même de sa maison et de son petit laboratoire .

De ses voyages en Chine, à Cuba, au Portugal, en Allemagne, elle ramène une multitude d’images. Elle a fait aussi des portraits de ses proches et d’artistes comme Szekely, Prassinos, Dali, Richier, Hantaï ou de cinéastes, Fellini, Visconti et Demy.

Elle se dédie entièrement au cinéma à partir de 1960.

Cinéaste

En 1954, elle crée la société Ciné-Tamaris pour produire et réaliser son premier long-métrage, La Pointe courte, qui lui vaut le titre de « Grand-Mère de la Nouvelle Vague ». Parmi les 33 films réalisés par Agnès Varda, alternant courts et longs métrages, documentaires et fictions, les plus connus sont Cléo de 5 à 7 (1961), Sans toit ni loi (Lion d’Or à la Mostra de Venise 1985), Jacquot de Nantes (1991), Les Glaneurs et la Glaneuse (2000) et Les Plages d’Agnès (César du Meilleur Documentaire 2008). En 2011, elle réalise la série Agnès de ci de là Varda, d’abord diffusée sur Arte puis éditée en DVD. Voyages et rencontres avec des artistes. En 2012, sort l’intégrale en DVD des films d’Agnès en un coffret : TOUT(e) VARDA coédité par Arte Editions et Ciné-Tamaris Vidéo. Elle est présidente du jury de la Caméra d’or au Festival de Cannes en 2013.

Artiste plasticienne

En 2003, Agnès a commencé sa vie de « visual artist » (elle préfère ce mot anglais à celui de « plasticienne ») et crée des installations, vidéos et photographies.

Biennale de Venise, Patatutopia dans la section Utopia Station.

Elle expose ensuite Les Veuves de Noirmoutier à la Galerie Martine Aboucaya, puis à la Fondation Cartier L’Ile et Elle, un grand ensemble de 8 pièces dont Le Tombeau de Zgougou et une grande Cabane de cinéma faite de pellicules de films.

Du SMAK de Gand au CRAC de Sète, du Lieu Unique de Nantes au Musée Serralves de Porto et Umea à Séville, elle invente des dispositifs et varie les propositions fixes et mouvantes.

En 2012 le musée CAFA de Pékin et le HUBEI à Wuhan l’invitent à exposer en solo puis le Musée Paul Valéry de Sète.

 

Adresse : 
16, rue Ostojenka