L'homme à l'époque de l'anthropocène

Mardi
7 avr 15
18.00
Moscou
Institut Français
Coopération universitaire
Débat d'idées

« Vivre à l'ère de l'Anthropocène et sous le changement climatique : vers la refonte de nos modes de vie ? ».

Conférence de Dominique Bourg, en français avec traduction simultanée

 

Qu'est-ce que l'Anthropocène ? On entend par là la sortie de l'Holocène et l'entrée dans une ère nouvelle, caractérisée par une influence massive des activités humaines sur le système Terre, et par l'altération en cours des conditions d'habitabilité de la Terre ; ainsi compris, l'Anthropocène est le cadre adéquat pour prendre la mesure de l'un de ses aspects, le changement climatique.

D. Bourg envisagera les trois fondements scientifiques de l'Anthropocène : l'approche stratigraphique ; l'approche par le système Terre et celle par l'artificialisation de la surface du globe.

Il se tournera ensuite vers les causes de l'Anthropocène, à savoir l'explosion à l'échelle globale des flux d'énergie et de matière, la razzia sur les ressources et la démographie mondiale.

Il évoquera alors deux interprétations possibles, diamétralement opposées : celle qui consiste à lire l'Anthropocène en continuité avec la modernité, comme une montée continue en puissance de l'humanité, débouchant sur les fantasmes de maîtrise et d'immortalité du transhumanisme ; puis celle qui au contraire présage, après ce point culminant de puissance, une réduction de l'écoumène, de la partie en permanence habitée de la Terre, et une altération prononcée des conditions d'habitabilité de la planète.

Nous nous interrogerons pour finir sur certaines tendances actuelles susceptibles de dessiner un futur nouveau : l'essor des capabilités collectives, la dématérialisation de nos modes de vie et l'émergence d'exigences spirituelles.

 

Dominique Bourg est philosophe, professeur à la Faculté des géosciences et de l'environnement de l'Université de Lausanne. Membre de la CFDD, de la Commission Coppens chargée de préparer la Charte de l'environnement ; vice-président de la Fondation Nicolas Hulot. Ses domaines de recherches sont l'étude de la pensée écologique, les risques et le principe de précaution, l'économie de fonctionnalité, le débat public et la démocratie écologique. Il publiera à l'automne 2015 un grand Dictionnaire de la pensée écologique, en co-direction avec Alain Papaux, qui comportera près de 350 articles et auquel ont collaboré plus de 300 auteurs de tous les horizons disciplinaires. Ses ouvrages Vers une démocratie écologique. Le citoyen, le savant et le politique (2010) et Pour une 6ème République écologique (2011) sont abondamment discutés.