L’UTOPIE DES IMAGES DE LA RÉVOLUTION RUSSE

Vendredi
6 oct 17
20.00
Moscou
Cinéma Karo Octobre
Cinéma

Durant les deux décennies qui suivent la révolution russe, une bande de jeune gens révolutionne le 7ème art.

Cette révolution artistique est portée par des réalisateurs, des acteurs, des techniciens et des poètes. Ils sont les protagonistes et la voix de notre film.

À travers les images des fictions soviétiques de 1917 à 1934, ils nous racontent cette époque unique. Ils nous dévoilent leur combat pour une société nouvelle dont la liberté de création est un vecteur essentiel. Une utopie rattrapée par un pouvoir autoritaire qui balayera le cinéma comme le reste de la société.

Quand la fiction documente l’Histoire…

Les films soviétiques des premières années de la révolution constituent indéniablement une « utopie des images ».  

Non pas une utopie parce qu’ils représentent une réalité idéale et sans défaut... au contraire ! Ces films de fictions produisent une utopie car ils dévoilent la réalité du monde et de l’Histoire.

Ainsi, dès les premières secondes, Ada Voitsik, jeune actrice et personnage principal de notre film, lance :

« Je suis devenue actrice, et ces films extraordinaires sont les mille facettes de ma mémoire – de notre mémoire. Ils révèlent la réalité de notre monde.

L’idée vous semble folle ? et pourtant…

En brassant les images de ces films, je vais vous conter ces jours de passion. »

 

Fort de cette « idée folle » et improbable, notre film se plie à la fiction qui est sa matière première. Nous construisons notre documentaire exclusivement à partir des images de cette fiction. Nous nous emparons des protagonistes de cette histoire et les transformons en personnages : nous les mettons en scène. Nous faisons œuvre d’imagination, nous aussi, créant une fiction qui documente la réalité et l’Histoire de cette Révolution.

Nous donnons vie et corps à cette bande de très jeunes gens de cinéma qui réinvente le monde et le 7ème art dans l’enthousiasme de la Révolution.

Nous parlons de cinéma pour mieux parler de l’Histoire. À la manière des poupées russes, nous proposons un récit fait de chair ; un récit ludique basé sur une matière visuelle vivante, drôle et dramatique ; un récit au cœur des rouages politiques qui dévoile chacune des étapes de cette révolution en marche.

Commentaires du réalisateur

« Dans les premières années de la Révolution soviétique, tout était très imbriqué : la réalité de la vie, des corps, de l’amour, l’idéologie, la politique, la propagande, les fantasmes.  L’Utopie des images, c’est ça ; ce film parle d’un monde qu’il faut inventer avant qu’il n’existe, avec passion, en croyant dur comme fer à la force des représentations, à l’irrésistible pouvoir de persuasion de l’art, du grandiose, de la beauté – des images. Le cinéma est certainement le meilleur moyen d’y parvenir. Et ces jeunes pionniers du cinéma soviétique ont été les premiers à le comprendre. La liberté qui les animait leur a permis d’inventer un cinéma d’avant-garde, un cinéma politique qui tirait la société hors des ténèbres en lui montrant la lumière. Ce faisant, ils se sont posés les questions artistiques les plus importantes, jusqu’à ce que la machine politique reprenne leurs avancées à son compte et écrase leur talent.

Nous essayons toujours de répondre à ces questions aujourd’hui et nous essayerons encore demain ; nous vivons toujours dans une utopie des images. »

un film documentaire de 88 minutes
réalisé par Emmanuel Hamon
écrit par Thomas Cheysson
produit par Sophie Goupil

Date de sortie en Russie  - le 12 octobre 2017

Bande d'annonce: https://vimeo.com/234545099

 

 

Adresse :