Rétrospective François Truffaut

Mardi Mardi
30 sep 14 16 déc 14
19.30 18.30
Moscou
Cinéma L’Illusion
Cinéma
Audiovisuel
Apprendre le français

Les mardis de l’Illusion 

Pour rendre hommage à  François Truffaut disparu il y a trente ans, le 21 octobre 1984, l’Institut français de Russie, en association avec le distributeur Cinema Prestige,  propose une rétrospective des films les plus représentatifs de son talent aux « Mardis de l’Illusion » entre septembre et décembre 2014:

30 SEPTEMBRE; 21 OCTOBRE; 18 NOVEMBRE; 16 DECEMBRE

Bande annonce TRUFFAUT from Simeon Mirzayantz on Vimeo.

PROGRAMME:

 

30 SEPTEMBRE

Les Quatre cents coups  (1959, 99 min.)

Réalisateur : François Truffaut

Avec : Jean-Pierre Léaud, Claire Maurier, Albert Rémy

Drame

Prix de la mise en scène au Festival de Cannes

Prix Méliès

Prix du meilleur film étranger décerné par la critique new-yorkaise

Antoine a une adolescence turbulente. Il ment à ses parents indifférents à son sort, vole, fugue. Son seul réconfort : il fait les quatre cents coups avec son ami René. Un jour, la police s'en mêle…

Premier long-métrage de François Truffaut qui  le révèle au grand public. Quatre autres films viendront par la suite compléter cette saga largement autobiographique dont le héros Antoine Doinel sera toujours interprété par l’étonnant  Jean-Pierre Léaud, devenu l’alter ego du réalisateur.

 

21 OCTOBRE

Histoire d’eau  (1958, 12 min.)

Réalisateurs : Jean-Luc Godard, François Truffaut

Avec : Jean-Claude Brialy, Caroline Dim, Jean-Luc Godard

Des inondations ont coupé les routes de la région parisienne. Une étudiante qui tente de rejoindre la Sorbonne est prise en autostop par un jeune homme qui entreprend de la séduire.

Un montage visuel et sonore réalisé par Jean-Luc Godard à partir d’images filmées par François Truffaut, très caractéristique de l’esprit de la Nouvelle Vague.

 

Tirez sur le pianiste (1960, 90 min.)

Réalisateur : François Truffaut

Avec : Charles Aznavour, Marie Dubois, Nicole Berger,  Michèle Mercier

Triller noir

Autrefois Charlie Kohler était un célèbre pianiste, mais après la tragédie survenue à  sa femme, il travaille dans un petit bar essayant d’oublier le passé. Les ennuis commencent lorsque deux gangsters s'en prennent à son frère qui se réfugie sur son lieu de travail. Dans le même temps, la serveuse Léna, amoureuse de Charlie,  va tenter de  le soustraire  à son un sombre passé.

Après "Les 400 Coups" François Truffaut s'aventure dans le genre policier. Il prend un malin plaisir à jouer avec humour et détachement  avec les codes du genre pour parler des choses de la vie et dresser un portrait  très intimiste d’un antihéros discret et réservé joué par Aznavour.

 

18 NOVEMBRE

Le dernier métro   (1980, 130 min.)

Réalisateur : François Truffaut

Avec : Catherine Deneuve, Gérard Depardieu, Jean Poiret

Drame

10 Césars y compris  celui du meilleur film, du meilleur  réalisateur,  du meilleur scénario, du meilleur  acteur, de la meilleure actrice…

Sous l'occupation allemande, à Paris. Marion Steiner prend la direction du théâtre Montmartre que son mari Lucas, juif, lui a confiée tandis qu'il continue de diriger secrètement les mises en scène depuis sa cachette dans la cave du théâtre.

Le film comprend de nombreuses références à l'actualité culturelle française des années 1940. Truffaut se délecte aussi en autocitations. De nombreux dialogues de la pièce de théâtre jouée dans le film par les personnages de Catherine Deneuve et Gérard Depardieu sont ainsi tirés de La Sirène du Mississipi.

 

16 DECEMBRE

Vivement dimanche   (1983, 115 min.)

Réalisateur :  François Truffaut

Avec :  Fanny Ardant, Jean-Louis Trintignant, Jean-Pierre Kalfon

Policier/comédie noire

Nominations au César du meilleur réalisateur et meilleure actrice

Une femme et son amant sont assassinés. Le mari, Julien Vercel, suspect n°1 décide de s'enfuir et de se cacher quelque temps. Sa secrétaire, Barbara Becker, éprise de son patron, mène sa propre enquête.

Le denier  film de Truffaut a été réalisé en noir et blanc, et en reprenant d'une manière volontairement caricaturale dans les dialogues, le scénario ou le traitement de la lumière les codes du film noir des années cinquante.

 

En français, sous-titré en russe

Cinéma L’Illusion

Kotelnitcheskaïa naberejnaïa, 1/15

(495) 915 43 53, (495) 915 70 33

Todorovsky o Truffaut from Simeon Mirzayantz on Vimeo.