TERRA RUSSA

Mardi Mardi
8 sep 15 29 sep 15
Moscou
Centre de la photographie Frères Lumière
Arts visuels
Exposition

 

Erwin Parviz (France)

Borja Carsi (Espagne)

 

Considérée sous un angle politique et idéologique, la perception en occident de la Russie a connu de si nombreux changements au cours des 25 dernières années qu’il est devenu pratiquement impossible d’appréhender avec neutralité la vie au quotidien du pays pour quiconque n’y vit pas.

Il aura fallu du temps aux photographes français Erwin Parviz et espagnol Borja Carsi pour prendre la mesure de la puissance de transformation si profondément enracinée en son sein et sur laquelle ce pays s’appuie pour opérer ses métamorphoses successives. Cette prise de conscience fut le point de départ d’une réflexion qui murît patiemment pour aboutir à cette exposition commune.

C’est précisément ce qui est si commun qu’il en devient invisible pour ceux qui sont nés en Russie ou y vivent depuis fort longtemps qui a retenu l’attention de Borja Carsi et Erwin Parviz. Pour s’immerger plus pleinement encore dans ce monde qui ne leur est pas familier, les deux artistes ont en outre voyagé, appareil photo en main, dans certaines des contrées les plus reculées de la Russie moderne et des anciennes républiques soviétiques adjacentes.

La série de photographies présentées dans l’exposition relèvent d’un double cheminement : un premier d’ordre artistique au travers la Russie, soutenu par le désir d’explorer de nouveaux codes esthétiques et de montrer que la beauté ne peut simplement pas se soumettre à de quelconques canons et un second d’ordre introspectif par lequel les deux photographes ont tenté d’explorer pourquoi ce pays avait un échos si retentissant en eux.

Au travers cette exposition, les photos d’Erwin s’attèlent à représenter la vie en Russie sous la forme d’un triptyque allégorique de facultés humaines: la volonté, le combat, l’espoir. Quant à celle de Borja, elles procèdent d’une gradation allant de scènes de vie où festivités, âpreté et mysticisme s’entremêlent, à des figures métaphoriques faites de paysages vastes et quasi désertiques. Plus généralement, l’exposition Terra Rusa conte une histoire, celle d’une Russie dans ce qu’elle a d’unique et telle que perçue au travers des objectifs de deux photographes issus de cultures qui lui en sont, de prime abord, bien éloignées.

A propos d’Erwin Parviz:

Erwin Parviz est un photographe français né en 1970 à Lorient en Bretagne.

La famille d’Erwin s’installe à Paris lorsqu’il a 13 ans. A l’âge de 25 ans, au terme d’études scientifiques poussées, il rejoint la branche new-yorkaise d’une banque d’investissement française. Il est depuis ce temps banquier et a vécu à Paris, Londres et maintenant Moscou où il réside depuis 3 ans.

Erwin est passionné par la photographie depuis toujours et éprouve un intérêt particulier pour des thèmes architecturaux, mystiques et abstraits.

Pour Erwin la photographie est une manière d’échapper aux contingences de son propre monde, une forme de communication où il se sent réellement libre de s’exprimer pleinement. Elle relève pour lui d’une véritable catharsis.

A propos de Borja Carsi:

Borja Carsi est un photographe espagnol né en 1985 dans une petite ville jouxtant Madrid.

Durant son enfance, il joue le rôle du prince dans une adaptation au théâtre de Prince Igor, l’opéra de Borodine. C’est certainement l’élément déclencheur de sa fascination pour la culture Russe.

La famille de Borja s’installe à Londres lorsqu’il a 17 ans. Il y obtient un master en économie et finance. Au terme de ses études, il rejoint une banque de développent très implantée en Russie. En 2010, il a l’opportunité de s’expatrier à Moscou où il vit depuis, se concentrant principalement sur la Russie, le Caucase et l’Asie Centrale.

Son œuvre photographique a été présentée en Angleterre ainsi qu’en Espagne et ses peintures à la semaine de l’art russe à la maison centrale des artistes de Moscou.

Adresse : 
Krimsky Val, 10
Moscou