Printemps francophone sur l'Amour

Tous les ans au mois d’avril, les francophones des grandes et des petites villes de la région Amourskaya se précipitent à Blagovechtchensk pour chanter, danser, faire du théâtre, et rivaliser en connaissances, création et spontanéité.  

Cette année, le festival de la chanson française pour les étudiants des universités de Blagovechtchensk a été marqué par une atmosphère joviale et allègre ! Et cela grâce aux étudiants africains de la Grande Ecole militaire d’Extrême-Orient. Ils ont vraiment créé une ambiance de fête inouïe lors de cette soirée ! Leurs mini-spectacles dansants sur la scène ont produit un effet magique sur les spectateurs. Seules de rares personnes sont restées immobiles dans leur fauteuil. Tout le monde bougeait aux rythmes des artistes africains. Tout en restant assis, les spectateurs dansaient avec les mains, les pieds, la tête, le cœur … Dans leurs yeux, on voyait leur âme jerker ! Et les jeunes officiers francophones ne se modéraient pas. Ils improvisaient autant qu’ils pouvaient. Vers la fin d’un couplet, un artiste a tiré une fleur de sa poche, sauté dans la salle, offert cette fleur à une jolie étudiante dans le premier rang et l’a emmenée bouger avec lui sur la scène !

Ce festival fut aussi marqué par des chansons sur les papas. Incroyable, mais vrai : quatre fois au moins on s’adressait aux papas dans différents refrains ! Des chansons touchantes et émouvantes interprétées par les jeunes filles alternaient avec les voix graves des garçons dynamiques. Et deux interprétations bien originales de « Papaoutai » de Stromae que l’on n’est pas prêt d’oublier ! Ce concert a vraiment touché le public !

Les petits francophones de l’Amour sont aussi fort attirés par les airs francophones. Les élèves du secondaire se rencontrent chaque mois d’avril sur la scène de l’école 5 de Blagovechtchensk. Des habitués et des débutants ravissent les cœurs des admirateurs de la chanson française. Parmi les interprétations préférées de ce concours pour les écoliers on a applaudi aux chansons de Joe Dassin, Edith Piaf, Lara Fabian, bien sûr, Ilona Mitrecey et d’autres. Cette année, la chanson de Indila “Dernière danse” a fait un carton en Russie. Elle fut interprétée trois fois lors des concerts à Blago ! Les artistes de Belogorsk ont entraîné comme toujours les spectateurs avec leurs belles mises en scène musicales costumées. Et les élèves de deux classes de l’école 5 ont présenté un vrai spectacle sur la chanson  « Les bêtises » de Ilona Mitrecey. Il s’amusaient, dansaient, chantaient, mettaient tout sur la scène sens dessus dessous ! Bref, ils faisaient les bêtises qu’ils chantaient !

Mais ne croyez pas que les francophones de l’Amour ne font que s’amuser. Ils participent aussi aux concours de langue française, font des recherches linguistiques, créent des projets multimédia. Ils échangent avec les lycéens français dans le cadre de projets internet. On ne s’ennuie jamais ! Le français se porte bien sur les rives de l’Amour !

Par Olga Kukharenko, Présidente de l’Association des enseignants de français de la région de Amourskaya