La chanson contemporaine en classe de FLE : un document authentique optimal

Dans le cadre du séminaire régional qui s'est tenu à Ekaterinbourg du 13 au 15 avril 2015, Hélène Buisson, attachée de coopération pour le français (coopération scolaire) a proposé un parcours de formation sur l'exploitation de la chanson en classe de FLE.

L'objectif pour les enseignants était de renouveler leur pratique pédagogique par mieux travailler l'ensemble des éléments portés par un chanson : linguistique, culture, phonétique, image, etc.

Dans un premier temps, Hélène Buisson a proposé une classification des genres musicaux et un panorama de la chanson française de la fin du 19ème siècle à nos jours. Ce panorama a permis aux stagiaires que la chanson s'inscrivait perpétuellement dans un contexte social, politique et pouvait être miroir de son époque.

Téléchargez l'atelier 1.

Les enseignants ont également réfléchi aux avantages et inconvénients liés à l'exploitation de la chanson : comment dépasser les exercices à trous ou les exercices de compréhension orale ? comment accorder goûts du professeurs à ceux des élèves ? Il importe donc de considérer la chanson comme un document complexe (avec tous les supports qui l'accompagnent) et social.

Télachargez l'atelier 2

Pour dépasser ses habitudes, une boîte à outils pour la chanson a été proposée : où télécharger de la musique ? Comment se tenir informé des nouveautés et de l'actualité musicale francophone ? Quelques pistes dans l'atelier 3.

Téléchargez l'atelier 3

Les enseignants ont été mis en situation de production pédagogique à partir d'une liste de chansons proposée par Hélène Buisson. Auparavant, quelques rappels ont été faits sur la réalisation d'une fiche pédagogique optimale.

Téléchargez l'atelier 4

Documents complémentaires :

- liste non exhaustive d'artistes francophones à travers les époques et pistes d'exploitation pédagogique

- guide d'activités pour exploiter la chanson (Vizavi Roumanie)

Vous pouvez également télécharger le livret pédagogique réalisé par les stagiaires d'Ekaterinbourg.