Dossier climat (10) : protégeons l'Arctique !

Le réchauffement climatique touche l'Océan arctique plus qu'aucune autre zone sur la terre : la température y a déjà augmenté de 5°C ! Or la Russie possède le plus grand littoral arctique au monde... C'est pourquoi nous avons choisi de consacrer notre 10e fiche thématique à cette zone.

N.B. : ce dossier est particulièrement adapté à la préparation des étudiants à la poursuite d'études en France (disciplines : économie, sociologie, ethnologie, relations internationales, géographie, sciences naturelles, énergie, pétrole et gaz).

 

Pour se préparer

 

1. Un peu de vocabulaire

  • océan glacial arctique, banquise, calotte, écosystème
  • mouvement, dérive, courant
  • réchauffement, fonte des glaces, débâcle
  • exploitation des richesses, voie navigable, pétrole, gaz, zone économique exclusive
  • navire brise-glace, investissement, forage, prix du baril de pétrole, marée noire

 

2. Que savez-vous de l'Arctique ?

Téléchargez la fiche d'activités.

 

2. Comprendre... l'effet d'albédo

Tout corps réfléchit une partie de l’énergie solaire qu’il reçoit. L’albédo est la part d’énergie solaire réfléchie par rapport à celle reçue. Plus un corps est clair et plus il est réfléchissant : son albédo est fort. À l’inverse, un corps sombre absorbe davantage les rayons du Soleil : son albédo est faible.
L’effet d’albédo joue ainsi un rôle sur le climat et l’équilibre thermique de la planète, au même titre que l’effet de serre ou le cycle du carbone.
Il est directement impacté par les activités humaines et par le réchauffement climatique.

Nous vous proposons de regarder cette infographie réalisée par le cea pour comprendre l'effet d'albédo.

 

Jean-Louis Etienne, "Protégeons l'ARctique"

 

Pour bien suivre une conférence, ou un cours magistral, il faut en repérer la structure. Nous vous proposons de prendre connaissance du plan de la présentation de Jean-Louis Etienne avant d'écouter la conférence. Une fois que vous avez bien compris la structure, écoutez la conférence en prenant des notes, puis répondez aux questions. Ecoutez à nouveau la conférence pour compléter vos réponses.

Plan

introduction géographique

  • caractéristiques géographiques de l'Arctique. Rapide comparaison avec l'Antarctique
  • les grandes explorations : qui a découvert les Pôles ?

1. Réchauffement climatique et intérêts économiques

  • ouverture de nouvelles voies navigables
    • ceux qui en profitent
    • ceux qui n'en profitent pas vraiment
  • libération du pétrole et du gaz sous-marins

2. Protégeons l'Arctique

  • Faut-il exploiter ou non l'Arctique ? avis divergents des pays côtiers et non-côtiers et leurs motivations propres
  • Le changement climatique en Arctique constitue une menace importante pour le monde entier

conclusion : que faire ? une proposition de Jean-Louis Etienne

 

Jean-Louis Étienne - Protégeons l'Arctique par les_ernest

 

1. Donnez les principales caractéristiques géographiques de l'Arctique

2. Quelles sont les principales conséquences du réchauffement climatique en Arctique ? La fonte de la calotte glaciaire est-elle permanente ?

3. Quelles sont les deux catégories économiques qu profitent le plus de l'ouverture de nouvelles voies navigables ?

3. Quels sont les obstacles à l'utilisation de ces voies à des fins commerciales ? Pourquoi les Russes font-ils ici exception ?

4. Quels sont les atouts et les inconvénients de l'exploitation économique du pétrole et du gaz dans ces zones ?

5. Quels sont les pays souverains dans la zone ? Ont-ils commencé à exploiter les richesses de la zone ?

6. Quelle est la différence entre l'Arctique et l'Antarctique, en matière de relations internationales ?

7. Qu'est-ce qui explique, selon Jean-Louis Etienne, la forte mobilisation des pays occidentaux ?

8. "On a ouvert la porte du frigo." : comment comprenez-vous cette expression ? En quoi la fonte de la banquise menace-t-il l'équilibre climatique du monde entier ?

9. Quelle catastrophe aurait, selon Jean-Louis Etienne, des conséquences irréversibles ?

10. Quel est l'argument avancé par Jean-Louis Etienne pour convaincre les groupes pétroliers de ne pas exploiter les richesses de l'Arctique ? Qu'en pensez-vous ?

 

Jean MalAurie, "Les peuples de l'Arctique"

 

Prenez ensuite connaissance du texte suivant : Jean Malaurie, extrait de l’article « Les peuples de l'Arctique dans un environnement fragile et changeant : point de vue d'un humaniste », Développement durable de la région arctique face au changement climatique. Défis scientifiques, sociaux, culturels et éducatifs, UNESCO. Paris, 2010, p.130-131.

Jean Malaurie revient dans ce texte sur les enjeux économiques évoqués par Jean-Louis Etienne. Identifiez le passage où il en est question. Pourquoi Malaurie parle-t-il de "migrations" ? Comment le comprenez-vous ? Cherchez des exemples dans l'histoire de l'URSS et de la Russie.
L'ethnologue ajoute une nouvelle dimension, celle des peuples autochtones. Comment comprenez-vous la proposition suivante : "si la maîtrise du climat est une ardente obligation, je rappelle, aussi que le multiculturel est une urgence encore plus grande" ?
 
Expression écrite :
  • Faites une recherche sur "l’Académie Polaire d’État à Saint-Pétersbourg" ou "l’Institut des langues autochtones de Yakoutsk". Présentez les résultts de vos recherches, en français, dans un article informatif.
  • Vous écrivez à Jean Maluarie pour réagir à son article et pour lui donner le point de vue des Russes sur la place et le rôle des peuples autochtones dans votre pays.

Expression orale :

"L’océan Arctique deviendra-t-il russe ?" Le professeur Pavliouk de l’Institut d’expertises de l’Université de Moscou propose de renommer l’océan Glacial arctique en océan Glacial russe. Il y a plusieurs raisons objectives pour ce changement de nom dont la première est géographique, explique-t-il dans l’interview à La Voix de la Russie. (Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/french.ruvr.ru/2012_07_25/ocean-Glacial-Arctique/)

Qu'en pensez-vous ?

 

Cette fiche pédagogique a été réalisée dans le cadre du concours Enseignants de demain, avec la participation de Valeriya Kupriyanova (Université d'Etat de la Région de Moscou), de Liubov Babakova (Université pédagogique d'Etat de Saint-Pétersbourg Herzen) et d'Alla Sokolova (Université d'Etat de Togliatti)