Dossier climat (8) : que nous apprend l'histoire ? (B2-C1)

Le principal argument avancé par les climato-sceptiques, ceux qui nient l'origine humaine du réchauffement climatique, est d'ordre historique : il y a toujours eu des changements climatiques, des périodes de refroidissement et de réchauffement. Que peut donc nous apprendre l'histoire ?

Nous vous proposons de travailler à parti d'extraits d'un article de Jean-François Mouhot, "Du climat au changement climatique : chantiers, leçons et défis pour l'histoire", Cultures & Conflits 4/ 2012 (n° 88), p. 19-42.

 

Mise en route

 

A partir de la planche figurant en page 14 de l’exposition pédagogique Le réchauffement climatique : où en est-on ? , AREHN - Jérôme CHAIB, Guillaume SALAGNAC, 2011 (p. 14), définissez en quelques phrases ce qu'on appelle les "climato-sceptiques".

Relevez toutes les allusions de l'affiche qui concernent directement la Russie. Quelle accusation est portée par les concepteurs de l'affiche ? Vous semble-t-elle justifiée ?

 

Lecture de l'article

 

Pour lire un article scientifique, il convient d'abord d'en repérer la structure.

  • Le premier paragraphe constitue l'introduction. Il formule la thèse "la connaissance du passé peut offrir un autre éclairage intéressant", et le plan : 1. comprendre les réponses apportées dans le passé par les sociétés qui ont connu des désastres nous donnent des pistes pour l'avenir ; 2. l'histoire nous apprend également comment se dérulent le stransitions énergétiques.
  • La première partie est formulée dans les trois paragraphes suivants. La proposition "A ces terribles chocs, les sociétés apportent différents types de réponses" sert d'introduction au thème de cette partie.
  • La seconde partie est développée dans les trois paragraphes suivants. "Par ailleurs" permet de faire la transition. La proposition "il est très important d'observer les circonstances dans lesquelles se sont réalisées les précédentes transitions énergétiques" fournit le thème de cette partie.
  • Le dernier paragraphe constitue la conclusion, qui formule des conseils à l'usage des historiens.

1. Etude la première partie.

Quelle est la principale réponse apportée par le passé aux désordres climatiques ? Pourquoi est-ce moins facile aujourd'hui ?

2. Etude de la seconde partie.

L'histoire offre-t-elle de nombreux exemples de situation où les hommes se sont privés volontairement d'une source d'énergie ? Quelle est la seule exception ? L'historien est-il donc optimiste sur la capacité des sociétés contemporaines à mettre en place une transition énergétique susceptible de réduire la consommation d'énergie fossile ?

3. Etude de la thèse générale de l'historien.

L'histoire est-elle utile pour comprendre le senjeux du réchauffement climatique ? L'historien est-il confiant dans notre capacité à réduire ce réchauffement ? Pourquoi appelle-t-il le shistoriens à être "plus prudents" d'une part, "plus courageux" d'autre part ?

4. Réflexion/préparation au DALF C1

  • Pourquoi, selon vous, certains nient aujourd'hui l'origine humaine du réchauffement climatique ? Pensez-vous qu'il est possible de diminuer son impact ?
  • L'histoire éclaire-t-elle le présent ?

 

Cette fiche pédagogique a été réalisée dans le cadre du concours Enseignants de demain, avec la participation d'Elena Vekshina (Université pédagogique d'Etat de Moscou), Valeriy Fomenko (Institut pédagogique de Taganrog), Zarina Mustafina (Université fédérale de Kazan)