Le Fils du Pauvre de Mouloud Feraoun

En 2013, l'Institut français de Russie a fêté le centenaire d'Albert Camus et de Mouloud Feraoun, nés tous deux en Algérie, l'un dans une famille française, l'autre kabyle.

Mouloud Feraoun, comme Albert Camus, est né en 1913 en Algérie. Jeune berbère issu d’une famille pauvre, il apprend le français à l’école, avant de devenir instituteur, puis inspecteur de l’Education Nationale.

Lors de la guerre d’Algérie, il prend position pour l’indépendance, et continue à espérer plus de justice pour les populations indigènes d’Algérie.

Il est assassiné par un commando de l’OAS le 15 mars 1962, trois jours avant la signature des Accords d’Evian.

Vous trouverez ici des documents permettant le commentaire d'un extrait du Fils du Pauvre de Mouloud Feraoun :

Pour construire une séquence pédagogique autour de ce texte, nous vous invitons également à consulter les documents suivants :

Si certains d'entre vous veulent explorer d'autres pistes pour parler d'immigration avec vos jeunes élèves, voici une sélection de livres pour jeune public. Vous trouverez ici l'analyse de quatre albums qui permettent également de parler d'immigration avec les jeunes. Enfin, nous vons conseillons également deux romans de Jean-Paul Nozière, écrivain pour la jeunesse, Un été algérien et Le Ville de Marseille. Vous pouvez lire les premières pages du premier roman sur le site des éditions Gallimard.