Séjour francofoot 2016

 

10 étudiants russes ont pris part au stage Francofoot 2016, mis en oeuvre par l'école Azurlingua de Nice. Ce stage leur a été offert par l'Institut français de Russie.

 

Notre stage à Nice, la ville des merveilles.

L' aéroport de Nice. C'est de là que nous commençons cette histoire. En disant "nous", je parle de l'équipe russe, dix jeunes lauréats du concours "Francofoot 2016". Chacun a fait des milliers de killomètres et nous ne savions pas encore que ces 2 semaines seraient si formidables.

Alors, on avait 2 jours libres avant le commencement des études. Mais il s'est trouvé que la ville de Nice était un vrai paradis ! On a été frappé par sa beauté, donc on a passé beaucoup de temps dehors, et finalement très peu de temps à la  maison. On s’est bronzé, on s’est baigné dans la mer... Le soleil ardent et impitoyable nous rôtissait, mais nous avons survécu à tout cela, même avec nos visages cuits. Il nous semblait que cette joie ne s'arrêterait jamais...

Du coup, on s'est trompé lourdement. Bien sûr, on avait du temps pour se reposer ou s'occuper des choses qui ne sont pas liées aux études, mais pendant nos leçons de français, c'est la mer qui nous a tenté. De temps en temps, on ne pouvait pas se concentrer (désolé Babacar), quand même, peu à peu, on s'est habitué aux études bien intensives. Et bien, le stage a été invraisemblablement extraordinaire !

Notre stage incluait deux types de cours : standard et intensif. Mais tout cela diffère totalement des leçons de français dans les universités russes. Pendant les cours standards, nous avons fait de nombreux exercices dans une ambiance détendue. Aussi, nos enseignants nous ont appris les moyens pour nous exprimer. En ce qui concerne les cours intensifs, là, on discutait des problèmes actuels de la langue et on devenait plus forts en français en s'engageant à des activités différentes. En fait, grâce aux efforts de nos professeurs, on a bien maîtrisé la langue française.

Pour les stagiaires, il était aussi nécessaire qu'on visite le club de football de Nice et le bureau principal du journal "Nice Matin". Donc, on va en parler tout de suite !

La conférence de presse OGCN

Le jeudi 19 août 2016 le groupe d’étudiants de Russie a participé à la conférence de presse de l’OGCN. On a fait connaissance avec l’équipe de Nice, son capitane Baysse et l’entraineur Lucien Fabre.

Lucien Fabre nous a parlé de la différence entre les championnats d’Allemagne et de France. Puis il nous a parlé des projets et des perspectives du club OGC « Nice ».

Après cela le capitane d’équipe a parlé de ses gris-gris et des futurs projets de son équipe. Enfin, six étudiants ont partagé leurs opinions et émotions pour un reportage. On a souhaité bon courage et du succès pour les matchs suivants.

Nice matin

Deuxième semaine de notre stage à Azur Lingua nous avons visité l’édition du journal « Nice Matin » pour regarder comment on crée les journaux et comment les journalistes travaillent.

La chargée de communication nous a raconté l’histoire de « Nice Matin » et a organisé la visite pour notre groupe. Nous avons regardé comment les gens travaillaient dans « Nice Matin » et comment on publiait les journaux. Enfin, nous avons parlé au rédacteur en chef du journal.

Nous avons aimé la visite et on nous a offert des petits cadeaux.

Musée National du sport

Ouvert depuis le 5 juillet 2014, le Musée National du sport est la première exposition de culture du sport. Pendant 50 ans le musée devait se construire.

Notre petit groupe est arrivé le matin du 24 août. Avant l’ouverture du musée. Et pendant ces 40 minutes le guide du stade nous a fait la visite. Le stade de Nice est magnifique. Notre  groupe a découvert quels étaient les maillots des joueurs. À n’en pas douter, nous avons visité le meilleur stade de France.

Et finalement nous sommes allé au musée. Il ne fait pas aussi chaud qu’au stade. Dans le musée, le guide nous a raconté l’histoire du sport au 20ème siècle. Nous avons appris beaucoup de nouvelles choses relatives aux jeux olympiques.

Donc ce jour a été le meilleur jour de ce séjour pour moi. Et peut-être pour les autres. Pendant ces 2 semaines notre groupe s’est fait de grands amis et nous avons marché comme une belle machine.

Sans doute, si on n'avait pas eu les sorties, on aurait crevé de fatigue. Mais on ne voulait pas rester chez nous et ne rien faire ! Du coup, on a décidé de découvrir la Côte d’Azur et certains ont même visité l'Italie ! Donc, qu'est-ce qu'on a fait là-bas ?

Cannes

Nous avons terminé une première semaine de notre stage par le voyage à Cannes, ville de célébrités, de belles robes, des costumes élégants. "Chic, argent, parfum -c'est Cannes", cette pensée n'abandonnait pas nos têtes. D'abord, on a visité le Palais des Festivals et des Congrès de Cannes où se trouve le tapis rouge, le plus connu par des metteur en scène. De plus, on a fait beaucoup de photos avec les traces de mains des personnes célèbres. Puis, on est monté à la colline où se trouve le Fort. Du haut du fort on a admiré la vue magnifique de toute la ville. Ensuite, on a pris un bateau et on est descendu sur l'île de Sainte-Marguerite . Sur l'île on a visité le château avec une prison dedans. À la fin, on s’est baigné dans la mer et après on est revenu à la maison, très contents !

Monaco

Qu’est-ce qu’on voulait faire le week-end sur la Côte d’Azur ? Aller à Monaco, bien sûr.  Le 20 août, nous avons visité cette ville, pays de rêve, chic et luxe. Alors, quelles sont les plus beaux endroits de Monaco? C’est vraiment difficile de le dire: on a visité le Musée Océanographique avec des poissons uniques et très jolis, les grands yachts et voitures huppées Lamborgini, Ferrari, le monument de Grace Kelly et Prince Albert, les jardins exotiques, et encore la plage… C’était bien magnifique et bien sûr nous avons profité du temps passé.

Nous avons passé toute la journée à Monaco et sans doute, nous y reviendrons.

Vintimille

Ah! La terre italienne. Une héritière de l'ancien empire romain, un parent des génies de l'art, de la science, de la gloire militaire. Et bien sûr, la cuisine italienne qui a conquis les coeurs du monde entier. Heureusement, nous avons réussi à passer une ville qui a absorbé tout l'esprit de l'Italie, dont le nom est Vintimille.

Ce que nous avons vu en entrant dans la ville, c'était: une place pas grande, les restaurants bien décorés, et on a bien senti l’ambiance que nous aimons dans chaque ville européenne. Les rues serrées, les bâtiments bien décorés de couleur de soleil et citron, les toits couverts par la tuile et les volets aux fenêtres.

Pour quelques-uns d’entre nous, c'était une première visite en Italie, cela serait très grave de ne pas goûter la pizza italienne. Le restaurant "La Garrotte", la promenade et le bruissement de la mer, la pizza "4 fromages" et les "Fruits de mer".

Avec tristesse, nous devions quitter cette belle ville, avec ses rues paisibles, tranquilles et désertiques, avec les habitants satisfaits de leurs vies et marchant un peu paresseusement. C’est la Vintimille qu’on a vue et qu’on gardera dans nos mémoires.

C'était un bon voyage pour nous. Mais chaque évènement, malheureusement, doit finir. Et bientôt, on reviendra en Russie mieux armés, avec beaucoup de nouvelles expériences. Il est triste que nous devions partir et dire "au revoir" aux enseignants, à nos nouveaux amis ressortissants de tous les pays du monde, aux familles d'accueil qui sont devenues proches de nous. Mais du coup, on ne regrettera jamais le temps que nous avons passé ici.