Séminaire de formation des enseignants de littérature du réseau bilingue francophone

Neuf enseignantes de littérature des sections bilingues francophones de Russie ont pris part au stage pédagogique au Centre international d’études pédagogiques à Sèvres du 30 octobre au 8 novembre 2017.

Accéder au programme complet du stage.

Le stage s’inscrit dans la continuité d’un travail sur les programmes et les manuels de littérature en français, initié il y a trois ans.

Objectifs du stage :

- Elaborer le manuel de 9e classe pour les sections bilingues francophones de Russie en littérature.

- Donner aux enseignants les outils théoriques, pratiques et méthodologiques pour enseigner la littérature dans un contexte bilingue.

Le programme du stage a également permis la visite de la section internationale de russe du Lycée international à Saint-Germain-en-Laye. Les enseignants de Russie ont pu faire une observation de classe et échanger avec des professeurs de littérature russe.

 

TEMOIGNAGES 

Zoya Choubina, école 39 d’Ekaterinbourg : « Le but final du stage était d’élaborer un manuel de la littérature pour  la deuxième année d’étude dans les sections bilingues en Russie. Tout d’abord, je me suis demandée : comment peut-on créer un manuel en une langue étrangère pendant dix jours ? Est-ce possible ? Maintenant je peux répondre : oui, cela est devenu possible. »         

Natalia Garvatskaya, gymnase 171 de Saint-Pétersbourg : « Nous avons eu également une possibilité unique d’avoir un rancontre avec des professeurs de littérature de section russophone du Lycée International de Saint-Germain-en-Laye [...]. Cette expérience nous a paru bien utile pour la prise de conscience d’un point fort de l’enseignement bilingue de littérature en Russie – apprentissage par dialogue inerculturelle. Aussi espérons-nous à la création des contacts futurs entre des établissements du réseau bilingue de Russie et des sections internationales en France pour échanger de l’expérience. »

Anna Grajdankina, centre de formation « Shkola » de Togliatti : « Au mois de novembre je suis allée en France, à Sèvres, pour faire mon stage de deux semaines environ. […] Je dois admettre que cette expérience a été très utile pour moi car je suis débutante dans ce domaine et c’était un grand plaisir de rencontrer mes collègues bien expérimentées venues de toute la Russie pour participer à cette étape, disons, historique pour les écoles russes où l’on enseigne cette matière comme une discipline non-linguistique. Merci au CIEP pour cet accueil chaleureux et l’organisation de notre séjour. Un énorme merci à Virginie Tellier qui dirige chacun de nos séminaires et qui nous inspire et nous enseigne. »

Tatiana Stadnitchenko, école 162 de Novossibirsk : « L’enjeu de ce stage, pour moi personnellement, était de découvrir un nouvel univers professionnel et d’élargir mes compétences. Le projet réalisé s’est avéré très intéressant et très enrichissant pour mon expérience professionnelle aussi bien en ce qui concerne le domaine méthodologique pour enseigner la littérature dans un contexte bilingue que l’aspect humain. »

Lioubov Parfenova, école 1286 de Moscou : « Grâce à cette formation nous sommes revenues pleines de nouvelles idées pour aider nos élèves à  apprendre la littérature française et russe en français et pour mieux maîtriser leur langue maternelle, à rester motivés, socialisés, capables de choisir et de s’organiser, planifier, accéder à de meilleures opportunités d’études, de carrière et d’évolution  professionnelle, à argumenter, débattre et synthétiser. »

Olga Menchikova, école 22 de Perm : « Le stage était bien fructueux.  Avec le groupe des collègues j’ai travaillé sur l’élaboration de la cinquième séquence - « Poilu ». Pour cela il fallait nous plonger profondément dans le matériel et le thème, comprendre le contexte historique des œuvres étudiées. Notre but était de trouver les extraits des romans pour les proposer aux élèves et d’inventer les activités correspondantes. »

Margarita Ivanova, gymnase 48 de Tchéliabinsk : « Pendant ce stage, nous […] avons travaillé sur les séquences pour le manuel de littérature de 9e classe. Ce travail n'était pas facile, mais grâce à notre leader Virginie Tellier, il était instructif et ouvrant de nouveaux horizons professionnels. Mes collègues  Z. Choubina, O. Menchikova et moi, nous avons travaillé sur la séquence, consacrée à la Première Guerre mondiale. C'est Virginie qui nous a ouvert le monde des Poilus de la Grande Guerre, ses héros et antihéros en même temps. Elle nous a montré la valeur et l’importance de ce thème dans la littérature française[...]»