la vidéo en classe de FLE

Lorsque je rencontre des professeurs de français, l’une des questions qui reviennent le plus souvent concerne l’usage de documents vidéos en classe. Je ne suis pas une grande spécialiste en cette matière, mais je peux faire part de mon expérience personnelle qui, espérons-le, vous aidera à lever certains doutes didactiques.

L’utilisation de films et de séquences vidéos en classe est un outil didactique fort efficace pour l’apprentissage des langues vivantes, c’est aussi un moyen d’intéresser et de motiver les jeunes. L’utilisation de la vidéo présente de nombreux points communs avec celle des documents sonores, c’est-à-dire qu’elle doit comprendre au moins trois étapes : anticipation, première visualisation, deuxième visualisation. On pourrait y ajouter encore une quatrième, celle de l’approfondissement du sujet.

Ce dossier thématique contient

Retrouvez également les deux courts-métrages étudiés dans le cadre de ce parcours et leurs fiches pédagogiques.

Ce dossier a été constitué par Viktoria Nikolaeva, Université pédagogique de la ville de Moscou

Le grand Jeu de Yannick Pecherand–Molliex (2008)

 

 

Les trois inventeurs de Michel Ocelot (1980)

 

  • Téléchargez la fiche pédagogique réalisée pa Irina IVANOVA, (école 1251 Charles de Gaulle, Moscou), sous la direction de Viktoria Nikolaeva, dans le carde de sa formation continue auprès de l’Université pédagogique « Premier septembre » http://edu.1september.ru/

Dialogue des cultures

Dans les Nuits russes (1844), Odoïevski place dans la bouche de son héros, Faust, ces mots :

"[...] не было почти ни одной новой мысли, которая бы в минуту своего появления не казалась бреднями; нет ни одного необыкновенного происшествия, которое бы в первый момент не возбуждало сомнения; нет ни одного великого человека, который бы в час зарождения в нем нового открытия, когда еще мысли не развернулись и не оправдались осязаемыми последствиями, не казался сумасшедшим. Разве не почитали сумасшедшим Коломба, когда он говорил о четвертой части света, - Гарвея, когда он утверждал обращение крови, - Франклина, когда он брался управлять громом и молниею, - Фультона, когда он каплею горячей воды решался противустать грозным силам природы? И, что всего замечательнее, состояние гения в минуты его открытий действительно подобно состоянию сумасшедшего, по крайней мере для окружающих: он также поражен одною своей мыслию, не хочет слышать о другой, везде и во всем ее видит, все на свете готов принести ей в жертву."

1. Faites des recherche sur les inventeurs mentionnés par Faust (faites attention à l'orthographe de leurs noms en caractères latins).

2. Expression orale : vous expliquez à un ami français ce que le personnage tente de démontrer dans ce passage. Vous lui donnez votre opinion à ce sujet, en expliquant pourquoi vous êtes d'accord/ vous n'êtes pas d'accord avec Faust. Ajoutez un autre exemple aux exemples cités par Faust.