Dork Zabunyan: «Harun Farocki: cartographier l’imaginaire collectif du jeu vidéo»

Vendredi
20 déc 19
19.00
Saint-Pétersbourg et Nord-Ouest de la Russie
Université européenne
Arts visuels

La conférence co-organisée avec l’Université européenne se tiendra dans sa Salle des conférences (salle 201), en français avec la traduciton simultanée vers le russe. Accès libre.

 

Le cinéaste allemand Harun Farocki a réalisé deux séries de courts films sur l’univers des jeux : Serious Games (2009) et Parallel (2013). Dans un cas, il explore la matière de l’image vidéo-ludique telle qu’elle a pu être utilisée par l’armée américaine pour entraîner ses soldats à la guerre en Irak ou en Afghanistan, mais aussi pour guérir ceux qui souffrent de syndromes post-traumatiques à leur retour de ces conflits récents. Dans l’autre, il sonde l’envers du jeu vidéo à partir des outils techniques qui servent à le fabriquer (l’ordinateur et le code informatique avant toute chose). En résulte une comparaison suggestive avec l’image cinématographique, vers laquelle tend l’hyper-réalisme de certains jeux même si ceux-ci lui demeurent irréductibles.

Dans tous les cas, Farocki porte un regard à la fois bienveillant, curieux et critique sur le monde vidéo-ludique, sans adopter pour autant de point de vue surplombant ou condescendant. Si, en tant que cinéaste, il prend au sérieux le jeu vidéo, c’est parce qu’il entrevoit dans ses productions une nouvelle manière de produire un imaginaire qui prend sans doute le relais du cinéma dans sa vocation à refléter la mentalité d’une nation ou d’une époque.

 

Dork Zabunyan est professeur en études cinématographiques à l’Université Paris 8 Vincennes — Saint-Denis et directeur du laboratoire ESTCA dans la même université (Esthétique, sciences et technonologies du cinéma et de l’audiovisuel). Il collabore à différentes revues comme les Cahiers du cinéma, Trafic ou encore Critique. Il fait paraître dernièrement Foucault at the Movies (avec P. Maniglier, Columbia University Press, 2018).

 

Il interviendra également le jour même à la Faculté des arts libéraux et des sciences de l'Université d'État de Saint-Pétersbourg avec une conférence sur les projections des films de Harun Farocki dans les musées, et participera à la Nuit la plus longueà l'Institut français le samedi 21 décembre, avec une conférence sur la représentation de catastrophes écologiques au cinéma.

 

 

Adresse : 
1, rue Shpalernaya