Pierre Coulibeuf

Lundi Vendredi
2 déc 19 20 déc 19
Saint-Pétersbourg et Nord-Ouest de la Russie
BDT / Manège / Musée russe
Arts visuels

Cinéaste d’avant-garde et plasticien, Pierre Coulibeuf développe un projet transdisciplinaire : il réalise des fictions expérimentales qui investissent savamment le champ de l’art, et où les changements d’identité affectent les univers et les artistes qui inspirent ses œuvres. Ses films, tournés sur support argentique 16, Super 16 et 35 mm, sont présentés aussi bien au cinéma et dans les festivals internationaux de cinéma, que, recomposés, sous forme d’installations (vidéo-photo) dans le réseau de l’art contemporain.

Ses œuvres font partie d’importantes collections.  Il expose dans le monde entier — entre autres lieux : Musée d’art moderne de Saint-Etienne (2009) ; Musée d’art contemporain (Perm, 2011) ; New Media Art Center of Sichuan Fine Arts Institute (Chonqging, 2014) ; Times Museum (Guangzhou, 2015) ; Verksmidjan Art Center (Hjalteyri, 2016) ; Reykjavik Art Museum (2017); Palais Jacques Cœur (Bourges ; 2018) ; Yuan Space, Pékin, 2013. Pour cette dernière exposition, Pierre Coulibeuf a été sélectionné pour le Prix Art China, dans la catégorie des artistes étrangers les plus influents en Chine (avec Andy Warhol, Marcel Duchamp, Araki, Shirin Neshat).

En décembre à Saint-Pétersbourg, son installation vidéo-photo The Warriors of Beauty (2002–2006) est l’une des oeuvres au coeur du Festival Jan Fabre : Love Is The Power Supreme au Grand théâtre dramatique. Outre cela, l’artiste interviendra avec un artist talk et présentera son film long métrage Somewhere in Between (2004) au Manège.

 

Programme

• du 2 au 15 décembre / Espace 59, Grand théâtre dramatique (« BDT »)
INSTALLATION THE WARRIORS OF BEAUTY (2002–2006)

Fantasmagorie inspirée par les créations chorégraphiques et théâtrales de Jan Fabre, l'oeuvre construit un labyrinthe à entrées multiples où une improbable Ariane en robe de mariée nous guide et nous perd dans un monde étrange marqué par la métamorphose, le jeu des pulsions, le dédoublement, la parodie, la ritualisation, la surréalité.

Pour en savoir plus

 

• mardi 3 décembre 19h / Manège
ARTIST TALK DE PIERRE COULIBEUF ET PROJECTION DU FILM SOMEWHERE IN BETWEEN (2004) 

Ce film-portrait expérimental transpose en fiction la recherche de la chorégraphe Meg Stuart.

Pour le film, Meg Stuart recrée les comportements et gestes d’individus dans la vie de tous les jours : les attitudes étranges ou inhabituelles d’un couple de marginaux, de deux filles dans leur appartement, d’un couple dans une maison à moitié détruite, d’une fille dans un parking souterrain, d’une autre fille qui veut s’installer en Suisse et vit des expériences plus ou moins traumatisantes... Ces personnages sont aussi le matériau d’une recherche à la fois chorégraphique et cinématographique.

La rencontre sera animée par Alexeï Artamonov, critique de cinéma, directeur artistique du Festival international du premier film à la « Nouvelle Hollande ».

La rencontre se tiendra en français avec la traduction vers le russe. Accès sur réservation gratuite.

 

• jeudi 5 décembre 18h / Palais de marbre, Musée russe
ARTIST TALK DE PIERRE COULIBEUF ET EXPOSITION DU FILM LE DÉMON DU PASSAGE (1995) 

S’agit-il d’une énigme policière ou bien d’un jeu amoureux ? Quelque chose est en train de se créer à la surface du chaos, selon un rébus obscur, incompréhensible, qui tend vers sa solution... insinue une Idée... trace une Figure... Des séries de signes étranges se nouent les unes aux autres dans une atmosphère de (faux) jeu de piste... Des sortes de hiéroglyphes apparaissent ici et là, entrent fortuitement en relation, dessinent des Figures mouvantes…

Le film reconstitue — fictivement — la chaîne d’images mentales qui fait surgir les visions du photographe Jean-Luc Moulène. Les catégories traditionnelles des Beaux-Arts (le portrait, le paysage, le nu, la nature morte), avec lesquelles Moulène conçoit habituellement ses images, sont réinterprétées par le film.

Cette oeuvre, présentée en boucle, sera visible du 3 au 20 décembre. Pierre Coulibeuf sera en conversation avec Olessia Tourkina, chercheure en chef du Département des courants contemporains du Musée russe, candidate ès sciences, professeure agrégée au département de recherches interdisciplinaires, et Anastasia Karlova, chercheure en chef du Département des courants contemporains du Musée russe, candidate en études culturelles. 

Accès à la rencontre se fera sur réservation gratuite

 

Somewhere in Between (2004)

Adresse :