Première: «Kroum» de Jean Bellorini

Vendredi Samedi
8 déc 17 9 déc 17
Saint-Pétersbourg et Nord-Ouest de la Russie
Nouvelle scène du théâtre Alexandrinski
Théâtre

Nouvelle mise en scène du jeune mais déjà distingué metteur en scène français, d’après la pièce de théâtre du poète et dramaturge israélien contemporain Hanoch Levin avec la troupe du théâtre Alexandrinski.

Cette première est le résultat de la coopération du théâtre Alexandrinski et de l’association « L’Art des nations » dirigée par le producteur et metteur en scène distingué français Patrick Sommier. Avec le soutien de l’Institut français de Russie.

2h sans entracte / Réserver vos places

 


A noter : 

jeudi 30 novembre 19h30 — interview ouverte de Jean Bellorini par le critique de théâtre, Dmitry Renanski

• mardi 5 décembre 19h30 — interview ouverte de Patrick Sommier par le théoricien de théâtre, Alexei Platounov

L'accès aux deux rencontres est gratuit, sur pré-inscription

 


Dramaturge et metteur en scène de théâtre français, directeur du Théâtre Gérard-Philipe de Saint-Denis, Jean Bellorini (né en 1981 à Paris) est surtout connu en Russie pour son spectacle « Karamazov » qu'il a présenté en 2016 dans le cadre du 70e Festival d'Avignon mais aussi pour son opéra « Erismena » d’après Francesco Cavalli présenté au Festival International d'Art Lyrique d'Aix-en-Provence. 

Théâtre Gérard Philippe :

« Que présager d’une rencontre entre un metteur en scène français, Jean Bellorini, et une troupe d'acteurs russes, celle du théâtre Alexandrinski de Saint-Pétersbourg ?

Fascination, malentendus, reconnaissance... Sur le plateau, la densité de deux cultures de théâtre. Il faut alors choisir une matière de travail. Faire le choix d'un auteur israélien, Hanokh Levin, porteur d'une culture toute autre, renommé pour son écriture satirique et son humour noir.

Choisir une comédie ”avec deux mariages et deux enterrements“ mais sans héros, une comédie où les personnages se débattent avec une certaine volupté dans leur compromission.

Mécontents de leurs existences minuscules, ils revendiquent comme un dû une médiocrité de confort. Sans s'en donner vraiment les moyens, car tout semble déjà perdu »

 


Du 18 au 28 janvier 2018, le spectacle serra représenté au Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis

 

 
Adresse : 
49A, quai de la Fontanka,
m° Gostiny dvor