présentation des stagiaires au CLA (été 2015)

Neuf professeurs de français des universités de Russie ont été sélectionnés pour prendre part à un stage pédagogique qui aura lieu l'été prochain au Centre de linguistique appliquée de Besançon. Il a pour objectif de permettre à ces enseignants d'élaborer des programmes de formation pour préparer leurs étudiants en sciences naturelles et formelles et sciences de l'ingénieur à une poursuite d'études en France.

En savoir plus sur le stage pédagogique.

  • Maria Afanassyeva enseigne à l'Université de Tomsk des Systèmes de Contrôle et de Radio électronique (TUSUR), qui coopère avec l'École nationale supérieure d'ingénieurs de Limoges, notamment dans le cadre de formations en "Électronique et Télécommunications" et en "Autonomie des personnes". Maria Afanassyeva est professeur référent pour l'Ambassade dans le cadre de la convention d'adhésion au réseau des universités partenaires de l'Ambassade de France. L'Université a créé à la rentrée 2014 un poste de lecteur de français cofinancé, en partenariat avec l'Ambassade.
  • Tatiana Fiodorova enseigne à l'Université technique d’Etat de Samara, qui coopère avec l’Ecole Nationale de Saint-Etienne, notamment dans le domaine des constructions mécaniques et automobiles. Tatiana Fiodoraova est professeur référent pour l'Ambassade dans le cadre de la convention d'adhésion au réseau des universités partenaires de l'Ambassade de France.
  • Elena Ilova enseigne à l'Université d'Etat d'Astrakhan, où elle forme notamment un groupe d'étudiants chimistes qui ont choisi le français comme première langue étrangère. L'Université d'Etat d'Astrakhan procède actuellement à la mise en place de fomrations conjointes avec l'Université d'Artois dans le domaine des technologies alimentaires et de la chimie verte. L'Université est membre du réseau linguistique des universités partenaires de l'Ambassade de France et centre DELF/DALF (référente : Alfyia Salkhenova).
  • Ekaterina Tyuvaeva enseigne à l’Université radiotechnique d’État de Riazan, qui souhaite développer ses coopérations avec la France, notamment dans les domaines des technologies et systèmes de communication. L'adhésion au réseau des universités partenaires de l'Ambassade de France est en cours.
  • Elena Gudkova enseigne à l'Université d’Etat d’Enegrétique d'Ivanovo, qui est membre du consortium EU4M, et coopère notamment avec l’ENSMM de Besançon. l'INSA de Strasbourg ou l’Ecole supérieure d’Electricité (Supelec) de Paris. L'Université d'Etat d'énergétique d'Ivanovo est membre du réseau des universités partenaires, centre DELF/DALF et point d'informations Campus France (référente : Natalia Antipova).
  • Svetlanova Ivanova enseigne à l'Université fédérale de l’Oural Boris Eltsine, qui souhaite développer davantage ses coopérations dans le domaine des sciences naturelles, formelles et de 'lingénieur. Svetlana Ivanova a participé en 2014 au séminaire de formation en français des ingénieurs, organisé par l'Institut Français de Russie en partenariat avec l’Université Pétrole et Gaz de Tioumen. L'Université fédérale de l'Oural est membre du réseau linguistique francophone (référente : Maria Shelepova).
  • Natalya Kraysman enseigne à l'Université nationale de recherche et de technologie de Kazan. Le programme de bourses Henri Poincaré ouvre de nombreuses perspectives de poursuite d'études aux jeunes ingénieurs qui y sont formés. Un poste de lecteur de français cofinancé y a été créé à la rentrée 2014 pour stimuler cette mobilité. Natalya Kraysman est professeur référent pour l'Ambassade dans le cadre de la convention d'adhésion au réseau des universités partenaires de l'Ambassade de France.
  • Lina Dudnikova enseigne à l'Université fédérale du Sud qui vient de rejoindre le réseau linguistique francophone (référent : Sergueï Kravtsov). Forte de nombreux partenariats, notamment avec l'Université de Nantes ou l’Université de Technologie de Compiègne, l'Université fédérale du Sud souhaite aujourd'hui développer ses relations avec la France dans le domaine des sciences naturelles et formelles et de l'ingénieur.
  • Elizaveta Dakhalaeva enseigne à l’Université d’Etat de technologies et de gestion de la Sibérie Orientale, qui devrait rejoindr ele réseau linguistique francophone dans les prochains jours. Une centaine d'étudiants spécialistes de disciplines non-linguistiques, notamment en électrotechnique, biotechnologie, construction mécanique et informatique appliquée, y étudient le français. L'Université dispose actuellement d'un double-diplôme avec l'Université de Nice en économie-gestion.
En savoir plus sur le réseau linguistique des universités partenaires de l'Ambassade de France.